Marie Adeline

Dans ces articles qui ont pour but d’y voir un peu plus clair du côté de la création textile contemporaine, je tenais à vous présenter mon amie Marie Adeline.
 
Marie est une fervente adepte du «less is more».
Elle présente son travail sur une toile de coton brut et son univers est épuré, souvent minimaliste, parfois monochrome mais toujours raffiné.
Elle dessine à la main avec pigments et pinceaux.
 
Son atelier se trouve à Paris 64 rue du Vertbois.
1) Comment décrirais-tu notre profession ?
 
Vous êtes chez vous ? 
Regardez autour de vous : une housse de couette ? des rideaux ? des coussins ? Ils sont peut-être unis ou ce sont de jolis tissus imprimés que vous avez choisis ! 
Et qui est à l’origine de ces imprimés ? Le designer textile.
 
2) Comment ta rencontre avec le textile est-elle née ?
 
Un parcours un peu atypique : après des études de pharmacie menées à leur terme, je sentais que j’avais mieux à faire ! L’appel des couleurs, un goût pour la décoration et un dîner au cours duquel on me parle de ce métier. Et c’est parti ! 
Une école privée (je ne rentrais plus dans les critères de sélection des ESEAA) où j’ai beaucoup travaillé et beaucoup appris !
 
3) Quelle était ton expérience professionnelle ?
 
À la fin de mes études, j’ai eu la chance d’être contactée par un membre du jury constitué de professionnels du textile, qui m’a tout de suite fait travailler. Les choses se sont enchainées : participation à un salon avec mon ancienne école, repérage par des designers faisant partie d’un groupe que j’ai rejoint et avec qui j’ai travaillé pendant 7 ans. Nous étions 6 designers indépendantes, nous travaillions chacune chez nous mais partagions un agent commercial, un show-room à Paris et nous faisions les salons ensemble. Ce fut une grande chance de débuter entourée de personnes riches d’expérience.
Le groupe s’est disloqué et j’ai poursuivi seule ! Il fallait désormais gérer la partie créative et la partie commerciale, souvent plus difficile pour les artistes ! Contacter les clients et en chercher de nouveaux, voyager, faire les salons. 
Au début, le contact direct avec les clients peut sembler difficile mais il s’avère enrichissant. Il permet d’avoir une réaction directe sur son travail.
 
4) Quelle est ton activité  quotidienne ?
 
J’ai la chance depuis quelques années d’avoir un atelier au cœur de Paris, un endroit que j’appelle Atelier-Galerie car il donne sur la rue ce qui me permet d’exposer et de vendre des créations personnelles aux curieux qui poussent la porte. 
En dehors de mes déplacements, j’y vais tous les jours avec beaucoup de bonheur. Pour moi, en tant qu’indépendante, c’est important de s’astreindre à une discipline et à une régularité.
C’est donc ici que je peins. Ah oui, je peins ! Je fais partie des « designers dinosaures » qui préfèrent la cuisine des couleurs et les pinceaux, à l’écran !
 
5) En général, comment commence ton voyage créatif ?
 
Vaste question à laquelle j’ai du mal à répondre tant le processus créatif est mystérieux !
Je travaille le plus souvent par thèmes qui peuvent être inspirés par des choses remarquées dans une boutique, une expo, un magazine, un livre, une balade… ce peut être un détail qui va déboucher sur un univers !
Une fois le thème choisi, je cherche souvent de la doc. Vient ensuite la recherche d’une technique, d’un graphisme, je prends mes pinceaux et peu à peu, l’esprit du thème se définit. C’est le moment de composer et de peindre. 
 
6) Qu’est-ce qui t’inspire ?
 
Mes yeux sont grand ouverts sur tout ce que je vois. Ils mémorisent de façon consciente ou inconsciente.
 
7) Quelles sont les qualités attendues dans notre profession ?
 
Sur un plan artistique : Sensibilité, curiosité, sens de la couleur et de l’harmonie, créativité
Sur un plan plus général : Développer une identité. Etre fier de son travail. Oser faire ce qu’on aime, oser démarcher,  oser montrer, oser faire respecter son travail et bien gérer ses droits d’auteur.
 
8) Quel est ton meilleur souvenir ou ton plus grand succès ?
 
Ce n’est pas vraiment un souvenir mais quelque chose que je vis de temps en temps : le réel sentiment de joie lorsque je termine un dessin que j’aime vraiment.
Mon plus grand succès : Mr Fox. Un best-seller qui court depuis 4 ans à travers le monde sur des couettes, des tapis, de la vaisselle, du papier peint etc.
 
9) Que dirais-tu à un jeune qui veut aller sur cette voie ?
 
« Vas-y ! Aime ce que tu fais et fais-le à fond ! La fortune n’est pas garantie mais le plaisir oui ! »
 
10) De quel projet rêverais-tu ?
 
Développer une ligne de produits signés (l’égo des artistes est toujours un peu là !), et bien gérer mes droits d’auteur pour être un peu plus relax !

Revenir

Ajouter un commentaire